Pacifisme ?

J’ai trop entendu de pacifistes dire que la violence ne faisait qu’engendrer la violence. Ce n’est manifestement pas vrai. La violence peut engendrer bien des choses. La violence peut engendrer la soumission, comme quand un maître bat son esclave ( certains peuvent finalement se révolter, dans ce cas la violence engendrera plus de violence ; mais certains se soumettent pour le reste de leur vie, et comme nous le voyons, certains vont même créer une religion ou une spiritualité qui tente de tourner leur soumission en vertu, comme nous le voyons également ; certains écriront et d’autres répèteront que la paix la plus désavantageuse est meilleure que la guerre la plus juste ; certains parleront de la nécessité d’aimer son oppresseur ; et certains diront heureux sont les dociles car ils posséderont ce qui restera de la terre). La violence peut engendrer un gain matériel, comme quand un voleur ou un capitaliste vole quelqu’un. La violence peut engendrer la violence, comme quand quelqu’un attaque quelqu’un d’autre qui riposte. La violence peut engendre une cessation de la violence, comme quand quelqu’un repousse ou tue un assaillant (et c’est totalement absurde et insultant de dire qu’une femme qui tue un violeur engendre plus de violence).

[…]

Derrick Jensen, Endgame part.2, traduction par Les Lucindas

Lire la suite ici : http://derrickjensenfr.blogspot.com/2011/12/pacifisme-part-2.html

4 thoughts on “Pacifisme ?

  1. @machin
    OK, je viens de lire quelques éléments de plus (au fait merci pour le lien). Il semble que le problème viennent essentiellement du fait qu’il est cette sorte de contrat, comme je l’avais indiqué, qui n’existe pas dans l’ELF et l’ALF qui joue sur une sorte de labélisation de l’action.
    Il semble qu’effectivement dans le mouvement Deep Green Resistance, il y ai des personnes qui ne sont pas anarchistes et qui n’en comprennent pas l’objectif (de la même manière que chez les anar, certains ne comprennent pas la frange écolo-anar critique de l’industrialisation).

    Pour expliquai rapidement a ce qui ne voit pas la nuance sur cette histoire de labélisation/contrat.
    Le contrat implique une attente d’un comportement pour faire partie d’une organisation. Organisation de laquelle on peu être banni.
    La labélisation, elle s’obtient quand un acte est commis conformément a un label type qui correspond aux actions de l’ELF et de l’ALF (parmis lesquels : pas d’atteintes aux vivants). SI l’action correspond elle est ensuite revendiqué ELF ou ALF. Mais il n’existe pas a proprement parlé d’organisation ELF ou ALF. Ou disons qu’elle est hyper-informelle.

  2. @machin
    Je vois au moins deux choses dans le lien que tu indiques.
    _D’une part une critique d’un mouvement autoritaire (dans le sens : il est contractualiste, parce que a ce que je sache ils n’obligent personne a aller dans les dits « entrainements » et que l’obligation est plutôt du côté du capitalisme que d’ailleurs).
    _D’autre part l’incompréhension des critiques des primitivistes/anticivilisation/critique de l’industrialisme.

    S’il est clair qu’il y a une part d’autoritaire dans le mouvement qui s’organiserai autour du livre de Jensen « Deep Resistance » et que ce mouvement vise des anarchistes… Et bien je pense que comme chacun de nous ils seront capable de juger sur pièce et de nous faire partager d’autres avis similaires ou différent.
    Le peu que j’ai lu rapidement de ce qui est dénoncé comme le fait que des gens se retrouvent en prison pour leurs actes, pour moi ne constitue pas une preuve dans la mesure ou il est courant dans les pratiques que peuvent rencontrer nos mouvement anarchistes. Aux US et en angletterre, il y a notamement l’ELF (Earth Liberation Front) et l’ALF (Animal Liberation Front) qui on rencontré malheureusement des difficulté de ce genre puisque le FBI a inventé la classe de « écoterroriste » rien que pour eux et était reconnu comme les 2ième énnemie public (le 1er c’est Al Qaïda et autre terrorisme du même genre). Donc bref, je pense qu’il serai intéressant de creuser la question. D’autant plus que on trouve dans les écrits de ces mouvements proche et assimilé (comme la Deep Ecology) de nombreux textes qui dénonce l’autorité et le fascisme.

    Après il me semble qu’il y a une incompréhension totale de ce qu’est la critique écolo-anarchiste. Zerzan (primitiviste) et les anticivilisationnels, n’en ont pas le monopole. En France nous avons Notes & Morceaux Choisis, et L’encyclopédie des nuisances. Moi même je me sens proche de ses courants tout en étant très critique envers certaines présentations ou théorisations (par ex. je ne partage pas l’idée primitiviste de se passer de toute technique… et quand on creuse le sujet on voit que eux non plus d’ailleurs, que c’est seulement les ambiguité des textes de Zerzan qui pousse a cela).

    Si la ces sujets vous intéresse, je suis toujours prêt a en discuter. Et personnellement, étant anarchiste, je ne compte pas rejoindre un quelconque mouvement autoritaire. Non merci.

  3. AAAAAAAAHHHHHHHHHH !
    Enfin je ne suis plus un des seuls anar a citer, parler ou indiquer Derrick Jensen ! Cool 🙂
    La critique du pacifisme de Jensen apparait aussi très bien dans le documentaire End:CIV qui est disponible en VOSTF sur internet (j’en donne un lien sur mon blog).

    Merci les copains !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.