[Ingrandes – 86] Les fondeurs sceptiques

Fonderie du Poitou : le repreneur accueilli sur le site

Le tribunal a officialisé la reprise de la fonderie alu d’Ingrandes par le groupe Saint-Jean Industrie. Quelques minutes après, le PDG Emile Di Serio était déjà sur le site à la rencontre des salariés.

Il n’aura pas fallu longtemps pour que le tout nouveau PDG de la fonderie alu d’Ingrandes visite le site ce jeudi matin: juste quelques minutes. Emile Di Serio et l’équipe dirigeante avaient pris les devants en arrivant à Châtellerault la veille. Il faut dire que l’annonce de la reprise par Saint-Jean Industrie, faite lundi par le Président de la République, avait largement plombé le suspense. On voyait mal en effet comment le tribunal de commerce aurait pu aller à l’encontre de Nicolas Sarkozy.

Dès sa descente de voiture, Emile Di Serio a tenu à rassurer les salariés sur ses intentions et tenté de dégonfler le début de polémique suite au licenciement voilà trois ans de 108 salariés d’une fonderie de Vénissieux: non, son intention n’était pas de liquider l’entreprise ingrandaise et non, la situation n’était pas la même.

Accueilli par le secrétaire du comité d’entreprise Eric Bailly, Emile Di Serio a ensuite visité l’entreprise avant la tenue d’un comité d’entreprise devant lequel il a présenté le nouveau directeur de site. Il s’agit de Jean-Claude Champard, un homme fait pour rassurer, puisqu’il a passé 20 ans à la fonderie en tant que directeur de production.

En début d’après-midi, la nouvelle équipe dirigeante a rencontré l’équipe d’après-midi à son embauche. Une première rencontre qui a permis de présenter le projet complet. Les réactions à la sortie n’étaient toutefois guère enthousiastes, comme en témoignent les réactions ci-dessous.

Nouvelle République, 19 avril 2012

ndPN : deux vidéos sur le site de la Nouvelle République. Signalons par ailleurs que 60 salarié-e-s seront tout de même dégagé-e-s…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.