[Poitiers] Les enfants de Pétain célèbrent le mythe de la France résistante…

- Enfin Armand le général de Gaulle n'a-t-il pas dit que toute la France avait été résistante ? - En effet il l'a dit ... Il l'a dit ... Et oui...
– Enfin Armand le général de Gaulle n’a-t-il pas dit que toute la France avait été résistante ?
– En effet il l’a dit… Il l’a dit… Et oui…

Poitiers : bagad, médailles et écoliers pour le 8 mai

Le bagad de la 9e Bima a apporté une touche musicale très appréciée dans les rues de Poitiers pour commémorer l’anniversaire de la capitulation nazie le 8 mai 1945. En présence de détachements du RICM, du 2e régiment du matériel et des sapeurs pompiers de la Vienne la cérémonie a débuté place Leclerc par une remise de la médaille militaire à deux sous-officiers et quatre anciens militaires. Deux militaires ont été fait chevalier dans l’ordre national du mérite et un troisième officier dans le même ordre. La cérémonie s’est poursuivie par un défilé du bagad, des porte-drapeaux et des personnalités suivies de la population rue Victor-Hugo et boulevard de Verdun jusqu’au monument au morts. Cinq jeunes du conseil municipal des jeunes ont lu un message de l’UFAC appelant à lutter contre tous les fanatismes et pour la paix. Un élève de l’école Charles-Perrault a lu le message du général de Gaulle prononcé le 8 mai 1945 puis la préfète Elisabeth Borne a fait l’éloge de la Résistance. Quatorze écoliers de CM1-CM2 de l’école Charles Perrault ont ensuite déposé chacun une gerbe avant celles des personnalités.

Presse résistante [LOL] (La Nouvelle République)
8/5/2013

… mais les vieux démons ne sont pas très loin…

Un gardien vivant du camp de La Chauvinerie présent au 2e Salon du livre de Tercé

Pour sa 2e édition, le Salon du livre d’histoire de la Deuxième Guerre mondiale dans la région a ouvert ses portes ce mercredi après-midi et donne rendez-vous aux visiteurs demain jeudi 9 mai à partir de 14h. Outre les auteurs présents, ce salon abrite une intéressante exposition et propose un conférence sur « Le Camp de la Chauvinerie » avec un invité de marque de 97 ans.

Les portes viennent à peine de s’ouvrir que la salle du Friaula à Tercé bourdonne déjà. Entre exposants et premiers visiteurs, le courant passe vite. Et pour cause ; ce lieu regorge d’amateurs, passionnés ou férus d’histoire de la Seconde Guerre mondiale en région. Sur les tables alignées, des livres dont leurs auteurs – une vingtaine, tous issus de la Société des auteurs du Poitou-Charentes (SAPC) présidée par Angèle Koster – ne rechignent pas échanger ou à dédicacer leur ouvrage tandis que des panneaux richement illustrés forment un parcours historique des plus intéressants sur les personnages illustres qui ont séjourné dans le Poitou mais également sur tous les aspects sociaux de la vie, à cette époque-là, à travers des textes, les photos, des coupures de presse….

Un site Internet de référence

Une exposition que les visiteurs pourront encore découvrir aujourd’hui jeudi à partir de 14h. Certains d’entre eux auront peut-être même la chance d’être guidée par Léandre Martin, créateur et membre du Musée de la Deuxième Guerre mondiale de Tercé ou encore Christian Richard, auteur et responsable des collections du musée. D’ailleurs, le projet de ce salon est né d’un partenariat important entre les membres du SAPC, l’ ONAC (Office national des anciens combattants et victimes de guerre), et les passionnés du site Internet VRID (Vienne Résistance Internement Déportation) autour Jean Amand (le président) et Louis Charles Morillon (rédacteur/chercheur).

Un gardien survivant

Ce salon proposera également ce jeudi 9 mai à 15h30 une conférence de l’historien Jean Hiernard sur « Le Camp de la Chauvinerie » qui était situé aux Montgorges à Poitiers. Christian Richard a retrouvé un gardien vivant de ce camp qui devrait être présent ce jeudi lors de la conférence. Cet homme est aujourd’hui âgé de 97 ans et devrait témoigner. Selon Christian Richard, qui souhaite rester énigmatique, il devrait également apporté un objet chargé d’histoire.

Marie-Laure Aveline, La Nouvelle République
8/5/2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.