Category Archives: Un toit pour tou-te-s

[Poitiers] 1er round : Audacia dans les cordes

Poitiers: duel Audacia DAL, la justice joue l’apaisement

La justice a joué la carte de l’apaisement dans le conflit entre le DAL et Audacia. Le juge des référés du tribunal de grande instance de Poitiers n’a pas fait suite aux demandes d’Audacia qui réclamait la publication durant un mois sur le site internet du DAL d’un texte en réponse aux accusations figurant dans deux articles publiés au printemps. Les deux articles avaient été retirés depuis. Le juge n’a pas plus donné suite aux demandes financières exposées. Le juge des référés a pris acte du retrait des articles incriminés et renvoyé les deux parties vers le juge répressif. Le 9 octobre prochain ce dernier examinera les écrits du DAL dans le cadre d’une procédure en diffamation.

Nouvelle République, 2 octobre 2014

 

[Poitiers] DAL contre Audacia : la guerre ou la paix ?

NdPN : voir l’avis du DAL 86 sur son site.

DAL contre Audacia : la guerre ou la paix ?

Le premier acte du bras de fer judiciaire opposant le Droit au logement à Audacia (ex-Entraide sociale poitevine) se jouait, hier devant le juge des référés du tribunal de grande instance de Poitiers (voir journal du 24 août dernier).

Régulièrement, le DAL dénonce la manière dont est mise en œuvre concrètement la politique concernant l’hébergement d’urgence accordé aux étrangers demandeur d’asile. Elle le fait par écrit sur son site internet. Des tribunes au ton parfois vif. Et ce sont justement deux articles parus en mai dernier qui valent à la justice d’être saisie de deux procédures : l’une, jugée hier matin en référé, pour obtenir le retrait desdits articles du site ; l’autre, en diffamation, qui sera examinée le 9 octobre, prochain par le tribunal correctionnel
Hier, les deux parties nous ont joué une nouvelle version de « Guerre et paix ». Il était clairement question de savoir si on voulait jouer l’apaisement ou relancer la polémique.
Car, finalement, les deux articles incriminés sont désormais inaccessibles sur le site internet du DAL. Alors ? Alors, l’avocate d’Audacia, Cecile Leclerc-Chaperon, réclame désormais la diffusion durant un mois, sur le site de l’association, d’un communiqué reprenant les termes de l’assignation en justice, la demande de retrait des articles et la cessation de toute nouvelle opération de « diffamation et de dénigrement ».
Le DAL accusait Audacia d’utiliser « les pressions, les menaces, les intimidations et les chantages » pour obliger les demandeurs d’asile déboutés de leur demande à quitter le logement fourni.
« Le retrait des articles, c’est une forme d’aveu du caractère attentatoire de ce qui avait été diffusé. Ils avaient dix jours pour faire la preuve de ce qu’ils avançaient, ils ne l’ont pas fait », relève l’avocate d’Audacia qui réclame donc la publication de ce communiqué, et non plus le retrait devenu effectif, ainsi qu’une somme de 1.500 € pour les frais engagés lors de la procédure. « C’est dans un souci de retour au calme et pour éviter tout nouveau dérapage ! »
« Ah bon », s’étonne Me Malika Ménard, avocate du DAL 86. « Le retrait est effectif, on vous demande plutôt de relancer la polémique. Où était l’urgence : les articles ont été publiés sur ce blog interne en mai, l’assignation en justice a été envoyée deux mois plus tard pour une audience fin août.
Ils auraient pu tout simplement envoyer un droit de réponse. Ils ne l’ont pas fait ! Il y a clairement une volonté de faire pression sur les associations pour qu’elles ne donnent pas leur point de vue sur la manière dont la politique d’immigration est mise en œuvre à Poitiers. »
Sur le fond, les accusations de diffamation, l’avocate du DAL renvoie ses réponses à la prochaine audience correctionnelle.
La présidente du TGI rendra sa décision le 1er octobre prochain.

E.C., Nouvelle République, 22 septembre 2014

Appel à soutien du DAL 86

Poitiers, diffamation : venez nombreux soutenir le Dal86 !

Dans l’affaire Audacia qui traîne le DAL86 au tribunal en diffamation au sujet de deux articles publié sur le blog du Dal86 au sujet des méthodes utilisées pour faire sortir les déboutés du droit d’asile de leur logement CADA, venez nombreux soutenir le Dal86 :
– concernant le référé, mercredi 17 septembre à 9h30 au Tribunal de Grande Instance de Poitiers ;
– concernant le fond : jeudi 9 octobre à 14h au Tribunal de Grande Instance de Poitiers.

Conférence de presse en présence de Jean-Baptiste Eyraud, porte parole de la Fédération DAL, jeudi 9 octobre à 13h30 devant le Tribunal de Grande Instance

(La suite sur le site du DAL 86, article du 12 septembre 2014)

[DAL 86] L’OQTF de Marina : nouveau coup d’éclat de la préfecture de Poitou-Charentes…

L’OQTF de Marina : nouveau coup d’éclat de la préfecture de Poitou-Charentes…

Mais que se passe-t-il à la préfecture de Poitou-Charentes ? Après les OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français) de Mamadou Camara et de Karen Abgaryan, après la tentative d’expulsion de la Famille H., et à quelques jours d’un rassemblement qui promet d’être massif puisque ce sera le 10ème en moins deux mois et demi et que nous pourrions assister à une convergence des différents comités de soutien, la préfecture récidive en donnant une OQTF à Marina une jeune veuve arrivée en France le 24 avril 2011 qui a deux enfants de 11 et 9 ans scolarisés depuis 3 ans à l’école Tony Lainé. OQTF qui est une vraie saloperie puisqu’elle est « sans délais » et que Marina n’a que 48h pour déposer son recours auprès du Tribunal administratif.

Non seulement Marina vient de recevoir une OQTF sans délais mais elle est assignée à résidence et doit aller signer au commissariat deux fois par semaine.

C’est incompréhensible. Cette attaque de la préfecture non seulement est un acharnement scandaleux contre une personne mise sciemment par cette même préfecture en état de fragilité et dans une situation de grande précarité, mais est une véritable provocation envers son comité de soutien : parents et enseignants de l’école Tony Lainé, Centre socio-culturel et habitants du quartier des 3 Cités, associations de soutien aux migrants et Dal86… Voir : Réunis pour soutenir Marina NR 29/03/2014

Marina doit rester en France ! Annulation de son OQTF ! De plus la préfecture doit reconsidérer la situation humanitaire de Marina et de ses deux enfants et leur donner des papiers suffisants pour entrer dans le droit commun afin qu’ils puisse avoir une vie décente.

Soutien massif et inconditionnel ! Merci d’en parler massivement autour de vous. Des infos complémentaires vont suivre !

DAL86dal86@free.fr – 06 52 93 54 44 / 05 49 88 94 56 Permanences : tous les samedis matin de 11h à 12h Maison de la Solidarité 22 rue du Pigeon Blanc Poitiers

Vu sur le site du DAL 86, 1er mai 2014